Vous vous rappelez de mon Paris-Brest chéri pour mes 20 ans ? J’ai récidivé. Non pas avec le Paris-Brest, mais avec Conticini. Mais que voulez-vous, ses gâteaux sont un rêvé éveillé ! Et quand on en mange une fois, on en remange deux fois. Puis trois, parce que je ne compte pas m’arrêter là.

Après mes 20 ans très pralinés, mes 21 ans très vanillés. Comment vous décrire le Grand Cru Vanille… Je pense que les photos parlent d’elles-mêmes, mais allons-y pour une petite description savoureuse.


A la première bouchée, ce qui frappe d’abord, c’est la douceur. Une “intense douceur” comme nous dirait Mr Conticini qui ne manque pas de figures de style. Et d’imagination, puisqu’il a même inventé un mot pour ses gâteaux : le “craquounet”. Oui, c’est hilarant à dire, mais on ne saurait trouver mieux pour décrire la consistance “ni croustillante ni craquante” de la pâte. Et moi qui n’aime rien plus que les jeux de texture, j’ai été servie entre le “craquounet”, la mousse quasi vaporeuse et le crémeux à la vanille au centre (oui-oui, malgré les apparences, ça n’est pas du chocolat ni du praliné. Il n’en met pas partout !).

Accrochez-vous à vos papilles gustatives…

Autant dire que cette année, le choix de mon gâteau d’anniversaire aura été moins cornélien. Mais comment vous dire… Conticini met tout le monde d’accord.


La Pâtisserie des Rêves
93 rue du Bac, 75007
19 rue Poncelet, 75017
111 rue de Longchamp, 75016

Rendez-vous sur Hellocoton !2

6 comments

Répondre

Miam Miam.
ça donne envie.

Répondre

Très belles photos !

Répondre

Mon préféré c’est le Paris-Brest.
Sinon j’aime beaucoup ton blog.

Répondre

A sa mort (fort lointaine, je l’espère), il faudra demander au Pape de canoniser Monsieur Conticini !

Répondre

Entièrement d’accord !

Répondre

Article très convaincant comme toujours ! tellement que Oh mon dieu que ça donne envie de prendre l’avion, juste pour y goûter :)

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading Facebook Comments ...