Je détestais l’anglais quand j’étais étudiante. Comme beaucoup d’entre vous, j’aurais tout fait pour rejoindre Bryan dans cette damn kitchen et me cacher du prof et de ses questions. Mon anglais était à peu près aussi bon que le français de Joey dans Friends. Alors que je m’éclatais en cours d’espagnol et suis devenue quasiment bilingue en l’espace de 2-3 ans. Puis un jour, THE révélation.

joey-friends-speak-french

L’année où j’ai réalisé que j’aimais l’anglais

Je me rappellerai toujours de cette scène. Comme tant d’autres lors de ma première année à Paris, après que j’ai quitté Tahiti. Mon premier cinéma dans la capitale. Sur les Champs-Elysées, obviously. “Midnight in Paris” de Woody Allen, obviously. Autant pousser le cliché jusqu’au bout. Ouverture du film, musique, puis premières phrases en anglais, avec sous-titres français. Hum !? Je regarde ma mère avec incrédulité, on observe les gens autour de nous, nous demandant s’il y a un problème, si on ne devrait pas sortir de la salle pour aller prévenir quelqu’un… Oui-oui. N’oubliez pas que je sortais tout juste de mon île. 😂 Et là-bas, vous n’avez pas le choix, tous les films sont en VF.

Tout ça pour dire que j’ai eu un déclic à partir de ce moment-là. Si ça me paraissait étrange au début, j’ai fini par adorer voir les films en VO. Et quand je me suis mise au streaming, je cherchais absolument les séries en VOSTFR. Au point de finir par détester les VF, et à éviter à tout prix ces séances au cinéma.

Long story short, j’aimais l’anglais.

joey-chandler-friends

Je n’ai juste pas eu de bons professeurs. Pourquoi j’aimais autant l’espagnol ? Parce que j’avais une prof géniale, qui avait une manière de travailler hyper efficace que je n’ai retrouvée dans aucun autre cours.

Mon anglais a davantage progressé en 1 an de films et séries en VOSTFR qu’en 7 ans de cours. Et malheureusement, le système scolaire français au regard des langues étrangères is just shit. Et le changement, c’est pas pour maintenant.

Mon top 6 des choses à faire et à ne pas faire pour devenir bilingue en anglais

En arrivant à Londres, j’avais donc un anglais correct, voire bon selon les situations. Mais il était hors de question que je m’en contente. Je voulais progresser le plus vite possible. Et j’ai progressé tellement vite que 5 mois plus tard je tenais ma première conférence blogging en anglais, que j’ai été payée pour ça, et que de nombreuses personnes venues à cet événement aimeraient que j’organise d’autres talks. 😄 Comment j’y suis parvenue ? Allez, je vous donne mes secrets :

1. Evitez les Français

Je trouve bien dommage cette tendance à rester dans sa communauté même quand on change de pays. Evidemment, il y a quelque chose de très rassurant là-dedans. Mais si vous voulez vraiment improve your English, je dois vous dire quelque chose : STOP. ⚠ Sortez de votre zone de confort !!

Quand vous avez envie d’organiser une soirée parce que vous vous sentez seuls, n’allez pas poster un message sur un groupe Facebook de Français à Londres ou peu importe la ville où vous êtes, pour demander : “Hey ! Qui est motivé pour un verre ce soir ? 🍻” (vous vous êtes reconnus ?! 😜).

Allez sur des sites comme Funzing ou Meetup, et choisissez un événement où vous serez sûrs de rencontrer plein d’étrangers, et de passer un bon moment !

2. Trouvez un language exchange partner

J’en ai déjà parlé dans cet article sur la manière de rencontrer des gens et se faire des amis à Londres, et vous le redis évidemment ici, car c’est l’une des choses qui m’a fait le plus progresser. Un language exchange partner, c’est quelqu’un qui veut apprendre votre langue, et vous enseigne la sienne.

Vous vous rencontrez où vous voulez, le temps que vous voulez, et vous vous organisez comme vous préférez (par exemple 20 minutes de français, puis 20 minutes d’anglais, et ainsi de suite). En plus, vous aurez peut-être la chance de vous faire un nouvel ami (ce fut mon cas, puisque la première personne que j’ai rencontrée est désormais l’une de mes meilleures amies).

Tapez simplement “language exchange partner” sur Google pour trouver une tonne de sites, ou allez directement sur l’un de mes préférés, Conversation Exchange.

3. Ecoutez des livres audio sur Audible

Ça, c’est quelque chose que j’aurais souhaité commencer plus tôt, mais je ne savais pas trop quelle plateforme choisir. Puis j’ai testé Audible parce que la plateforme propose 30 jours d’abonnement sans frais avec un audiobook gratuit, et au final, c’est sûrement le meilleur site à l’heure actuelle. En même temps, Audible appartient à Amazon, donc vous imaginez la qualité du service et le nombre d’audiobooks disponibles.

Si comme moi vous manquez de temps, les audiobooks vont changer vos ennuyeux trajets dans les transports en commun et rythmer vos mouvements à la salle de gym. ?

Aussi souvent que je le peux, je troque ma musique contre un livre audio d’apprentissage. Oui, autre petit secret : si vous voulez faire un bond dans votre progression, je vous conseille les audiobooks d’apprentissage de l’anglais, plutôt que les romans. J’en ai d’ailleurs trouvé un absolument génial qui couvre 36 sujets de la vie courante : The Complete English Master.

? PROMO AUDIBLE  ► £3.99/mois pendant 3 mois au lieu de £7.99/mois (+1er audiobook gratuit)

Si vous avez déjà testé les 30 jours gratuits, ou que vous êtes sûr d’utiliser régulièrement Audible, c’est le moment de foncer sur cette promo !

audible-learn-english

4. Reprenez les bases avec des sites d’apprentissage de l’anglais comme Speekoo

Alors oui, vous allez peut-être me dire que les sites d’apprentissage des langues étrangères, c’est barbant. On y va 10 minutes, en se promettant d’y aller régulièrement, puis on zappe le jour suivant. Je suis comme vous, mais j’ai fini par trouver quelques sites qui sortent du lot. C’est le cas du site d’apprentissage des langues étrangères Speekoo, que je n’aurais sans doute jamais découvert si je n’étais pas blogueuse, car c’est une petite startup qui cherche à se faire connaître et que j’aimerais beaucoup soutenir.

J’ai donc pu tester la plateforme, et si mon anglais est trop avancé pour de nombreux niveaux, je la recommande vivement à ceux qui souhaitent reprendre les bases (ou qui veulent apprendre une autre langue, notamment le chinois : ce sont les seuls à l’enseigner avec l’alphabet latin !). J’ai beaucoup aimé la méthode qui consiste à enseigner dès le départ des phrases de difficulté croissante, plutôt que de nous faire apprendre des listes de vocabulaire que l’on aura oubliées dans 1h.

Et pour garder votre intérêt éveillé, Speekoo a parsemé votre progression d’infos insolites sur les cultures en lien avec la langue que vous apprenez. (Au passage, le site est le plus chouette que j’ai vu jusqu’ici niveau design.)

Si ça vous tente, Speekoo a eu la gentillesse de créer un code promo pour mes lecteurs :

? -20% sur toutes les offres du site avec le code OPHELIESJOURNEY

5. Faites vos adieux au journal de TF1 et à la priorité au direct de BFM TV

La première chose que j’ai faite à Londres pour booster mon anglais n’importe quand (en mangeant, en me préparant etc.), c’est regarder ou juste mettre en fond sonore les chaînes d’information anglaises. J’alterne entre Sky News et BBC News, que je capte sur Youtube (vous tapez le nom de la chaîne + “live” dans la barre de recherche pour les trouver facilement).

Mais une fois que vous aurez fait le tour des informations du jour, je vous conseille les programmes de la BBC Radio. J’adore les catégories “Comedy” et “Drama”, où vous trouverez aussi bien du théâtre radiophonique, que des lectures de roman ou des sketchs. Et on ne trouve pas meilleur que les Anglais pour la comédie…

6. Lancez-vous dans une activité qui vous force à parler anglais

J’ai la chance d’avoir des activités professionnelles qui me forcent à parler anglais. Mais je sais que beaucoup de Français qui partent à l’étranger se retrouvent dans des entreprises françaises, ou en tout cas bourrées de Frenchy. Du coup, solution de facilité évoquée plus haut : on va prendre sa pause café avec ses compatriotes plutôt que d’aller boire une bière avec son collègue anglais (booouh, le vilain cliché pourtant très vrai 😂).

Personnellement, je n’ai pas eu le choix en arrivant à Londres puisque je suis venue pour mon activité de comédienne : j’ai donc tout de suite plongé dans le grand bain en apprenant des textes en anglais pour les castings et tournages. Et bien sûr avec mon blog, tous mes échanges de mails et contacts dans les différents lieux où je me rends se font en anglais.

Bon, si lancer un blog ne fait pas partie de vos projets, je vous recommande fortement de considérer le théâtre ! Pas de manière professionnelle, mais simplement de rejoindre un cours amateur. Quoi de mieux que d’apprendre des textes par cœur pour retenir du vocabulaire, vous familiariser avec la construction des phrases et travailler votre accent ? Sans mentionner le fait que le théâtre est une grande aventure humaine où l’on rencontre souvent des gens très intéressants, qui vous donneront bientôt l’impression de faire partie d’une troupe, puis d’un groupe d’amis… (vous voyez, votre communauté, c’est vous qui la créez 😊)

Pas emballé par le théâtre ? Eh bah, il vous reste la poterie hein, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ! Meuh nan, vous trouverez forcément quelque chose en jetant un œil aux loisirs et activités proposés dans votre quartier.

apprendre-anglais-devenir-bilingue

That’s it! D’ici peu, vous aussi vous viendrez me dire que vous avez fait une présentation en anglais devant tout un public, une pièce de théâtre ou que sais-je encore. 😉 Des questions, des objections, d’autres conseils ? Je vous attends en commentaire ! ⬇

Xx 💋 (tu es une fille et tu veux écrire à tes amies British en leur donnant l’impression d’être l’une des leurs ? Mets des “xx” à la fin de tous tes messages ! 😁👍)
Ophélie re-xx

Rendez-vous sur Hellocoton !19

4 comments

Répondre

Oh bah ça alors c’est drôle, je viens également de Tahiti et j’ai passé un an à Londres pour travailler en tant que comédienne (ce qui n’a que moyenemment marché mais bon) en tous cas tes conseils sont bons, l’anglais comme toutes les langues ça se vit, c’est le seul moyen de progresser =D

Répondre

Quelle coïncidence Camille !! Que fais-tu maintenant ? (malheureusement la comédie est un milieu tellement compétitif où la chance et le hasard sont parmi les deux principaux facteurs de réussite…) Et je te remercie pour mes conseils, nous sommes bien d’accord ! ^^

Répondre

Salut Ophélie !

Great article ! Je suis tout à fait d’accord avec toi !!

Je suis prof d’Anglais en entreprise et en individuel, donc je milite presque tout les conseils que tu donnes. Ce que je recommande en plus de tout ça à mes élèves (surtout ceux qui font beaucoup de route, et qui sont plus agés), c’est les podcasts. Il y en a pour tout les goûts, et certains sont même spécifiquement fait pour les apprenants français.

Je tiens un blog, Lemons and Bananas, sur l’apprentissage de l’Anglais. Si tu as le temps, ça me ferai plaisir que tu viennes me voir. Mon blog est relativement nouveau, et j’aime avoir des retours.

xoxo

Marie

Répondre

Hello Marie!
Merci beaucoup, venant d’une prof d’Anglais, c’est d’autant plus flatteur. =)
Oh oui, les podcats c’est génial aussi, j’en ai beaucoup écouté sur BBC Radio que j’ai mentionné.
Compte sur moi pour aller voir ton blog et te faire un retour là-bas !
Ophélie xx

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading Facebook Comments ...