Le roi de Paris ? Le mono produit ! Eclairs, choux, tiramisu, mozza, poulets, et maintenant les cuisses de grenouilles… on ne compte plus les pâtisseries et restaurants ultra-spécialisés. Que ça amuse ou que ça agace, ça ne laisse personne indifférent. J’ai même identifié 3 teams (après étude approfondie sur le terrain) :

A. Vos papilles disent oui et encore oui.
B. Pff, ces Parisiens ! Les macarons ne leur suffisaient pas.
C. Vous vous pourléchez les babines… devant la vitrine, parce que votre porte-monnaie fait grise mine.

Alors je ne vous cacherai pas la très haute ambition de cet article… réduire ces 3 équipes à une seule. Celle qui dit crôa et encore crôa à la cuisse de grenouille ! Oui à Rainettes, le premier restaurant-bar à grenouilles qui va même faire aimer ce batracien aux Anglais (haute ambition vous dis-je !).

Et où est-ce qu’on les trouve ces grenouilles ? Eh bien, dans leur milieu d’origine… Le Marais (ouh la bonne blague, 10/10 Ophélie). Pour ceux qui ne seraient pas familiers de ce quartier parisien historique, je vous rassure, pas de marécages à l’horizon (du moins, plus depuis quelques siècles) ! C’est plutôt un combo de boutiques chics et de repères pour foodistas.

Rendez-vous donc au 5 rue Caron où j’ai retrouvé l’adorable Ombeline Choupin, qui m’a reçue comme une princesse… prête à dévorer ces princes charmants. Alors autant vous dire que de la grenouille, j’en ai mangé à en croasser ! Entrée, plat… mais non, pas au dessert, grands fous que vous êtes (même le Parisien sait où la folie du mono-produit doit s’arrêter).

Ombeline Choupin

Au menu ?

En entrée : des beignets de cuisses de grenouille, un régal à déguster avec les doigts. La panure est fine, donc pas écœurante du tout (au contraire, ça se mange sans faim !). 9 € pour toutes les entrées

Cuisses de grenouilles

En plat : des petites cuisses charnues, façon Provençale (sur leur lit de purée d’ail et de persil) et façon Normande (pommes, calvados, crème fraîche). Les premières sont classiques, mais exécutées à la perfection. Les secondes sont pour le moins originales… et m’ont charmée comme jamais grenouille ne l’a fait. C’est sucré, c’est crémeux, c’est gourmand… ça cale sa princesse. Que les gros mangeurs n’aient pas peur, chez Rainettes, la portion est là. J’ai aussi choisi un riz Venere qui accompagne à merveille les sauces de ce diptyque de grenouilles.  35 € pour un dyptique avec accompagnement, 25 € pour une seule saveur avec accompagnement

Cuisses de grenouilles Restaurant RainettesRainettes Paris

En boisson : le cocktail Phyllobates au jus de pomme, au citron et à la liqueur Saint-Germain… pour un mariage parfait avec les grenouilles à la normande. Et en grande amatrice de cocktails, je l’ai trouvé particulièrement réussi.  11 € pour tous les cocktails

En dessert : une charlotte au chocolat qui m’a achevée, mais j’avais gardé une petite place… et heureusement, ça aurait été dommage de passer à côté !  9 € pour tous les desserts

Charlotte au chocolat

Mais encore ?

Selon votre faim, vous pourrez aussi savourer ces batraciens sous forme de tapas, de portion découverte ou de planche à partager. Bref, il y en a pour tous les estomacs, toutes les occasions et toutes les bourses chez Rainettes ! Et si vous venez avec un ami pas emballé par l’idée de manger des grenouilles, il pourra choisir le plat du moment (végétarien, viande ou poisson). Elle est pas belle la vie dans le Marais ?

Boui-boui parisien ou grand espace ?

Grand, très grand ! Et ça manque de plus en plus à Paris… Entre le côté bar décontracté au rez-de-chaussée, le côté restaurant cosy au sous-sol, plus un espace privatisable, vous ne risquez pas de mettre votre cuisse de grenouille dans l’œil de votre voisin.

On y va avec qui chez Rainettes ?

Un ami, toute une bande de super-potes, sa famille, son amoureux… évitez juste d’y amener un premier rendez-vous, parce que la finger food, c’est vachement cool, mais pas au top de la glamouritude (“Ne bouge pas, tu as un os de grenouille entre les dents…”).

Rainettes barRainettes restaurant avis

Certains addicts à la street food vous diront : mais pourquoi ne pas avoir fait un bon gros burger bien gras, genre “steak” de cuisses de grenouille ? (ils se reconnaîtront) Et je leur répondrai : que d’originalité ! Vous commencez à m’agacer avec vos hamburgers à toutes les sauces. Zou’, filez chez McDo pour la peine !

Bien crôalement,
Ophélie

Rendez-vous sur Hellocoton !10

4 comments

Répondre

Tout a l’air vraiment trop bon !!! Et ce dessert miam :-)

Répondre

Et je peux ta garantir que c’est plus qu’un air Citrouille ! hihii

Répondre

J’ai adoré les Sichuanaises ! Un délice :)

Répondre

Aaah, ravie que ça t’ait plu Daarson ! :D

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading Facebook Comments ...